« Je veux peindre l’air dans lequel se trouvent le pont, la maison, le bateau. La beauté de l’air où ils sont, et ce n’est rien d’autre que l’impossible. »
Claude Monet


Quelques photos de mon passage à Giverny, où se trouvent la maison et les jardins de Claude Monet (et les fameuses nymphéas, qui en mars n’étaient pas encore là).

Aux littéraires qui passent ici, et qui ont lu Aragon cette année, c’est à Giverny que Bérénice se rend avec Paul Denis, toujours pensant à Aurélien. « Pourtant c’était fini, Aurélien et moi. Fini sans avoir commencé. Parce qu’il aurait fallu que ce fût si haut, si grand, si parfait, pour être, simplement pour être… »
Aurélien,
Aragon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_9233

 

 

 

 

 

 

 


 

Retrouvez-moi sur Flickr, Facebook et Instagram (@idilfortin).

 

Publicités